Bien qu’il soit souvent question de respiration, il n’est nullement question d’exercices respiratoires. Je les considère pour ma part (je ne suis pas le seul) comme potentiellement dangereux et cela sur plusieurs niveaux.

Pour résumer simplement et sans m’étendre pour quoi toucher à quelque chose qui est automatique au risque de le dérégler, on respire sans y penser c’est un avantage non ?

Suite sur le blog

Je pratique donc des disciplines qui ne touchent pas à la respiration. La démarche s’effectue dans l’autre sens, plaçons nous avec justesse dans la méthode APOR et la respiration se placera d’elle-même librement (si on s’affaisse, on respire mal c’est évident). Relâchons les tensions du corps par des exercices et cela libérera la respiration pour le Seitai.

J’accepte bien entendu qu’une respiration profonde et calme accompagne une relaxation mais c’est autant l’idée de se détendre pour mieux respirer que de respirer pour se détendre qui fonctionnera. Tant que l’idée n’est que de se détendre.